Vous êtes ici : accueil > Plus d'informations > Artiste associé

Les arti­stes associés

­

Lieu de diffusion, le Théâtre de Gascogne est aussi une scène pour la création. Il s’agit à la fois de partager la démarche des artistes dans la durée en leur assurant des moyens de production et de leur proposer d’être de véritables collaborateurs artistiques du théâtre.



­Après Aïda Asgharzadeh en 2016-2017, le Théâtre de Gascogne s’associe avec deux artistes hors du commun qui s’impliqueront régulièrement dans cette nouvelle saison.

­­­­­ ­

Grégori Baquet

­
image : saison culturelle 2017-2018 - Mont de Masan Agglo - GrégoriBaquet - Photo EmilieDeville ­ ­
Pianiste, chanteur, comédien, Grégori Baquet est de ces artistes rares, qui touchent à tout depuis leur plus tendre enfance... Vous l’avez peut être vu jouer dans Les Cavaliers en 2015 au Molière. C’est un plaisir de le retrouver en tant qu’artiste associé de la saison 2017-2018.

Après 30 années à tourner, jouer, chanter, danser, mettre en scène, réaliser, de la télévision aux comédies musicales en passant par le théâtre (avec Jérôme Savary, Alain Sachs, Jean Marais, Anny Duperey, Eric Bouvron, Michel Fagadau et Xavier Lemaire) et le cinéma, Grégori Baquet est un artiste complet.
 
Auréolé du "Molière de la révélation masculine" en 2014, il fonde la Compagnie VIVE, avec Victoire Berger-Perrin. Ils défendent un théâtre qui prend des risques, un théâtre vivant, comme son nom l’indique. Cette compagnie se veut être un moyen de faire grandir le spectateur, de lui donner des armes pour mieux réfléchir, s’ouvrir à d’autres cultures et pouvoir décider seul de son avenir. Leur première création est l’adaptation d’un roman de Grégoire Delacourt On ne voyait que le bonheur soutenu en création par le Théâtre de Gascogne.

­ Artiste associé au Théâtre de Gascogne pour la saison culturelle 2017-2018, Grégori Baquet vous propose plusieurs rendez-vous tout au long de la saison : en novembre, il viendra jouer Adieu M. Haffmann au Molière. Un deuxième rendez-vous vous est proposé le 27 avril au Molière où il viendra présenter sa dernière création On ne voyait que le bonheur, d’après le roman de Grégoire Delacourt qu’il a adapté et mis en scène. À cette occasion, une rencontre avec l’artiste et Grégoire Delacourt sera proposée.


­

Yannick Jaulin


Conteur ? Chanteur ? Philosophe ? Yannick Jaulin rassemble de manière savante et généreuse les trois genres sur scène. Cet artiste vendéen singulier est capable d’embarquer dans son univers aussi bien le public de la salle paroissiale de Rochetrejoux en France profonde que celui des Bouffes du Nord à Paris !
image : saison culturelle 2017-2018 - Mont de Masan Agglo - Yannick Jaulin ­
Irrévérencieux, libre, explorateur de formes nouvelles dans son art, humoriste ou poète, il est aussi créateur et directeur du Nombril du Monde, une expérience artistique unique en milieu rural. Il multiplie les expériences avec des musiciens et des artistes de tous horizons. Comédien (il a joué Forêts de Wajdi Mouawad dans la cour d’honneur du festival d’Avignon) et auteur d’albums pour enfants, de contes musicaux et de spectacles joués par d’autres, il a même eu une carrière de rocker assez localisée, mais inoubliable.

A l’origine et au centre de tout : un grand conteur d’une générosité comme on n’en fait plus !
Artiste associé au Théâtre de Gascogne pour la saison culturelle 2017-2018, Yannick Jaulin propose plusieurs rendez-vous tout au long de la saison : après une semaine de résidence en décembre et une seconde en janvier, il présentera, le 19 janvier 2018, sa création Ma langue maternelle va mourir et j’ai du mal à vous parlez d'amour. Vous pourrez également le retrouver en maître de cérémonie le 31 janvier 2018 dans Plateaux Neufs, conteurs à bord.

­
­ ­ ­ ­ ­ ­­­­ ­­ ­ ­ ­ ­ ­­ ­ ­ ­ ­ ­